Le mot du jour : Flagornerie

Publié le par Nanie

Je relance un peu mon blog pas très actif en créant la rubrique "le mot du jour" !!! Avec mon colocataire Nicolas, on se rend de plus en plus compte que l'anglais est relativement simpliste. C'est très pratique et a de très bons côté car on peut jouer sur un mot et en créer facilement un autre. Mais des fois on s'apperçoit que ça manque un peu de nuances et de présicions. Et c'est à ce moment là que l'on se rend réellement compte que nous avons une langue quand même bien plus riche et intéressante et ça donne envie de la découvrir un peu plus.

L'autre soir je me suis plongée quelques minutes dans le gros larousse français/anglais de Nico pour chercher une définition, puis j'ai parcouru les pages un peu au hasard. Et je suis tombée sur le mot français "flagornerie" que je ne connaissais absolument pas, Nico non plus. Sur le moment je l'ai trouvé assez rigolo, et c'est certainement pourquoi il m'a attiré l'attention. Pour essayer d'avoir une idée sur la définition j'ai ensuite regardé la traduction anglaise qui est "flattery". Donc avec Nico nous en avons supposé qu'il y avait un lien avec la flatterie... mais nous avons fini devant mon ordinateur pour chercher une définition exacte et en avoir le coeur net.

Nous sommes d'abord tombés sur le Wiktionnaire (dictionnaire de wikipedia) mais nous n'étions pas très satisfaits... et finalement avons attéri sur le site du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL).

Une flagornerie est donc :

~ un caractère d'une personne qui flatte bassement avec insistance et de façon généralement intéressée.

~ une action ou attitude qui manifeste de la flatterie basse et intéressée.

Ca nous a fait bien rire car ça défini exactement une personne que nous connaissons et nous pouvons maintenant dire que c'est un flagorneur ! :-) Hihihi ! Mais je n'en dirai pas plus... ^^

A bientôt peut être pour un nouveau mot du jour ! J'en ai déjà un en tête !

Publié dans Le mot du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article